Articles de santé

Mon enfant est en surpoids



Votre enfant est bien en chair. Et ça ne va pas en s’améliorant. Mais ses kilos « en trop » en font-ils un enfant en surpoids ? Aujourd’hui, les chiffres sont alarmants : un enfant sur 5 est en excès de poids en France. Que faire ?

Comment dépister le surpoids chez l’enfant ?

Le surpoids chez l’enfant se détecte grâce à une courbe appelée « courbe de corpulence», que vous trouvez dans le carnet de santé et qui est actualisée à chaque visite chez le médecin. Celle-ci tient compte de l’âge, du sexe, de la taille et du poids de l’enfant.

Comment fonctionne-t-elle ?

  • On calcule d’abord l’indice de masse corporelle de l’enfant (IMC), en divisant son poids (en kilogrammes) par le carré de sa taille (en mètres).
  • Puisque les enfants sont en pleine croissance et que la répartition des graisses est différentes chez les filles et chez les garçons, l’IMC de l’enfant doit être comparé à l’IMC « normal » pour son sexe et son âge. En positionnant le résultat du calcul sur la courbe de corpulence, on peut donc voir si l’enfant est en sous-poids, s’il a un poids optimal ou s’il présente un surpoids.

Il existe des sites internet qui permettent de calculer l’IMC de votre enfant. Il est cependant important de se rendre compte que l’IMC n’a pas de valeur normative en soi. En effet, il peut être identique chez deux enfants de même taille, alors que l’un est très musclé et l’autre « bien enveloppé ». C’est donc surtout l’évolution de l’IMC, la dynamique de la courbe et le contexte qui sont à prendre en compte.

Les causes du surpoids chez l’enfant

1. Le déséquilibre énergétique

La principale cause du surpoids et de l’obésité chez l’enfant est un déséquilibre énergétique entre les calories qu’il consomme et les calories qu’il dépense. Deux éléments entrent ici en ligne de compte :

  • une mauvaise alimentation : les aliments trop gras, trop sucrés sont souvent consommés par facilité ou par manque de temps… et conduisent presque à coup sûr à un surpoids. Manger équilibré est indispensable : place aux fruits, aux légumes et à l’eau ! Le contexte des repas est aussi important. Beaucoup de repas sont pris sur le pouce, devant la télé ou même « sautés ». Prendre le temps de manger à table en famille favorise une alimentation plus variée et équilibrée.
  • l’absence de sport : entre les bancs de l’école et le temps passé devant la télévision ou l’ordinateur, beaucoup d’enfants ne bougent pas suffisamment. Même en mangeant équilibré, un enfant sédentaire présente un risque accru de surpoids puisqu’il consomme bien plus de calories qu’il n’en dépense. Au moins 30 minutes d’activité physique par jour (jeux extérieurs, marche...) associée à la pratique régulière d’un sport est hautement conseillée.

2. Le manque de sommeil

La sédentarité va souvent de pair avec un manque de sommeil. Des études ont montré que les enfants qui ne dorment pas assez sont plus sensibles au surpoids.

3. L’hérédité

Le surpoids est en partie héréditaire : un enfant de parents obèses a environ 50% de probabilités de présenter lui-même un surpoids. L’enfant n’hérite pas de la graisse mais d’une tendance à grossir. Néanmoins, au-delà des facteurs génétiques, l’enfant a surtout tendance à hériter du style de vie inculqué par ses parents.

4. Causes médicales

Dans de rares cas, le surpoids peut provenir d’un problème hormonal, de maladies héréditaires ou de la prise de certains médicaments.

La quasi-totalité des problèmes de surpoids chez l’enfant sont dus à un style de vie peu sain et ce, dès son plus jeune âge. Heureusement, il est possible d’y remédier en aidant votre enfant à manger plus sainement et à bouger davantage et éviter ainsi les conséquences physiques et psychologiques liées au surpoids. N’hésitez pas à en parler à un spécialiste de santé !

Article rédigé par Kathleen MENTROP, ViVio

Découvrez d’autres informations de santé !