Articles de santé

Aïe aïe aïe, j’ai des aphtes !



Petites lésions de la muqueuse buccale, les aphtes ne sont pas dangereux mais peuvent être extrêmement douloureux. 60 % de la population souffre d’aphte un jour dans sa vie. Pourtant, l’origine de cette affection est encore inconnue. Explications !

Inoffensifs mais douloureux

Les aphtes sont des lésions qui se forment sur la muqueuse buccale (principalement à l’intérieur des joues, des lèvres et sur la langue). Ces petits ulcères ronds ou ovales sont de couleur jaunâtre et entourés d’un halo rouge. Les aphtes peuvent être isolés ou regroupés. Ils sont inoffensifs et non contagieux, mais ils peuvent être très douloureux !

Une cause peu connue

La cause des aphtes n’a encore été clairement établie. Toutefois, différents facteurs déclencheurs ont été identifiés chez les personnes sujettes aux aphtes :

  • une petite blessure dans la bouche ;
  • la fatigue et le stress (chez les étudiants en examens, la prévalence peut atteindre 60 %) ;
  • les changements hormonaux (règles, ménopause, grossesse…) ;
  • certains aliments comme les fruits secs (en particulier les noix), le gruyère, l’ananas… ;
  • une immunité affaiblie ;
  • certains médicaments, comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou les bêtabloquants (famille de médicaments utilisés en cas d’hypertension artérielle) ;
  • l’utilisation de dentifrice à base de lauryl sulfate de sodium.

Pour éviter l’apparition d’aphtes ou les combattre quand ils surviennent, le premier geste consiste, lorsque c’est possible, à supprimer les facteurs favorisants. Une bonne hygiène buccale aide aussi à prévenir l’apparition d’aphtes, ou à les combattre lorsqu’ils apparaissent.

Quand consulter ?

La plupart du temps, les aphtes sont dits « mineurs » : ils mesurent quelques millimètres de diamètre et guérissent spontanément au bout d’une à deux semaines.

Différents cas de figure doivent vous amener à consulter un dermatologue :

  • lorsque les aphtes récidivent et surviennent toutes les X semaines (on parle alors de stomatite aphteuse récidivante) ;
  • lorsque les aphtes sont nombreux (de 10 à 100 aphtes dans la bouche) ;
  • lorsqu’ils sont « géants » (plus d’un centimètre de diamètre) ;
  • lorsqu’ils sont accompagnés d’autres symptômes (fièvre, diarrhée) et/ou qu’ils apparaissent sur d’autres muqueuses que la muqueuse buccale.

Éviter la douleur et les surinfections

Il n’existe, à ce jour, aucun traitement curatif des aphtes buccaux. Les traitements existants ont comme objectif de soulager la douleur, d’éviter une surinfection et d’accélérer la cicatrisation. Pour les aphtes mineurs, différents gels, bains de bouche, pastilles ou sprays locaux sont disponibles en vente libre en pharmacie et permettent d’anesthésier la zone douloureuse. Pour les aphtes sévères, un traitement médicamenteux prescrit par un médecin est souvent nécessaire. Différents moyens topiques (corticoïdes locaux, par exemple) ou oraux (cortisone…) peuvent permettre d’atténuer la douleur et d’accélérer la cicatrisation.

article rédigé par Kathleen Mentrop - ViVio

Découvrez d’autres informations de santé !