Articles de santé

Quel sport durant ma grossesse ?



Vous pensez que grossesse rime avec arrêt du sport et sédentarité ? Au contraire ! Entretenir une activité physique permet aux femmes enceintes de rester en forme et de se sentir mieux durant leur grossesse.

Le sport pendant la grossesse : un éventail de bénéfices

Durant la grossesse, pratiquer une activité physique est bénéfique pour votre santé à de multiples niveaux :

  • prise de poids (en particulier, de masse graisseuse) moins importante,
  • diminution du risque de diabète gestationnel,
  • réduction du risque d’hypertension artérielle,
  • meilleure adaptation psychologique aux changements physiques,
  • diminution du risque de douleurs lombaires,
  • réduction des douleurs au 4e mois,
  • amélioration de la circulation veineuse,
  • réduction de la fatigue, du stress et des troubles du sommeil,
  • réduction du risque de dépression postpartum,
  • diminution du risque de pré-éclampsie.

Du sport, oui. Mais lequel ?

La plupart des sports sont autorisés aux femmes enceintes. La marche, la natation, la danse, le yoga, le tai-chi, la gymnastique douce, le vélo d’appartement… sont autant de sports que vous pouvez pratiquer en toute sécurité pendant votre grossesse. Par contre, certains sports peuvent présenter un danger potentiel pour le bébé et sont dès lors fortement déconseillés. C’est le cas de la plongée sous-marine, des sports à risque de chute (équitation, ski…), ainsi que des sports de combat ou de contact (football, volleyball, hockey, basket…). Les promenades à vélo dans la nature ou en ville sont aussi déconseillées, à cause des chocs qu’elles provoquent (en roulant sur des pavés, par exemple).

Quelques conseils pratiques

Le sport pendant la grossesse est un bon calcul pour votre santé… à condition de le réaliser dans les bonnes conditions !

  • Pratiquez votre activité physique à une intensité modérée. Le « test de la parole » est un moyen facile de mesurer l’intensité de votre effort : si vous parvenez à tenir une conversation pendant l’activité physique, le niveau d’intensité fourni est acceptable !
  • Au-delà de l’intensité, la durée de l’effort ne doit pas être trop importante : limitez-vous à des séances d’exercice n’excédant pas 40 minutes.
  • Échauffez-vous correctement avant l’effort et étirez vos muscles après.
  • Pensez aussi à boire beaucoup d’eau avant, pendant et après l’exercice.
  • En cas de trop forte chaleur, abstenez-vous de faire du sport.

Si, après l’exercice, vous constatez des signes anormaux (saignements vaginaux, douleurs thoraciques, maux de ventre, souffle court, difficultés à marcher…), consultez sans attendre votre gynécologue.

Le sport pendant la grossesse : pour toutes les femmes ?

Si, la plupart du temps, pratiquer une activité physique pendant la grossesse est positif, dans certaines situations, le sport est contre-indiqué aux femmes enceintes. C’est le cas des grossesses dites « à risque » : antécédents de fausse couche, grossesse multiple, maladie pulmonaire ou cardiaque, risque d’accouchement prématuré, béance cervicale (c’est-à-dire un col à haut risque d’ouverture prématurée)… Par contre, les femmes ne présentant pas de grossesse à risque devraient toutes être encouragées à pratiquer une activité physique régulière. Faire le point sur votre activité sportive avec votre gynécologue à chaque consultation prénatale est toutefois important pour pratiquer votre sport en toute sécurité.

article rédigé par Kathleen Mentrop - ViVio

Découvrez d’autres informations de santé !